• Blanc LinkedIn Icône
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon

Contact :

CNER

219 Bd Saint Germain, 75007 Paris

Tel: +33 (0)1 42 22 35 29

hello@deveco.org

© 2023 by CNER. Proudly created with Wix.com

Rechercher
  • CNER

Comment Airbnb contribue-t-il à l'attractivité des territoires périphériques ?

Le 18 juillet dernier, le Courrier des Maires publiait un article intitulé "Airbnb, les petites villes lui disent merci". Ces liens entre Airbnb et les territoires périphériques, et notamment la contribution de la plateforme à leur attractivité, feront partie des sujets abordés par son directeur France, Emmanuel Marill, le 25 septembre prochain à l'occasion du DEV&CO19, dont il sera le Grand Invité.


Alors que les métropoles tentent de réguler les outils de location de logements entre particuliers comme Airbnb, certains territoires périphériques entendent s'appuyer sur la plateforme pour renforcer leur développement économique touristique.


En 2018, un premier partenariat entre Airbnb et une collectivité territoriale en Eure-et-Loir


En 2018, le département de l'Eure-et-Loir était le premier territoire français à signer un partenariat avec Airbnb, afin de favoriser le tourisme de court séjour en zone rurale. Et le premier bilan de ce partenariat est positif : en 2018, le département a enregistré 37 600 nuitées via la plateforme, contre 23 600 en 2017.


Airbnb représente atout majeur pour le tourisme eurélien, plus de la moitié des communes du département ne disposant pas d'hébergement touristique.


Pallier un déficit d'hébergements hôteliers dans les communes rurales


A l'échelle de la France, d'après l'Association des maires ruraux de France (AMRF), 17 000 communes dépourvues d'hôtel avaient au moins une annonce sur Airbnb en 2018. D'après Cédric Szabo, directeur de l'AMRF, le fait de "mettre des biens privés sur le marché participe à la redynamisation des territoires et à sauver l'économie locale", alors que certaines destinations touristiques se retrouvent sans hébergement suite à des fermetures d'hôtels.


Des avancées en matière de fiscalité locale


Pour les collectivités territoriales - et en particulier pour les petites villes qui ne disposent pas des mêmes moyens de contrôle que les grandes - l'un des principaux enjeux des plateformes de location de logements entre particuliers est celui de la fiscalité. D'importantes avancées ont eu lieu en la matière : depuis le 1er juillet 2018, la taxe de séjour est collectée directement par les plateformes pour le compte des collectivités territoriales. De plus, la loi Elan a renforcé les sanctions à l'encontre des particuliers qui n'auraient pas déclaré leurs locations auprès de leur mairie, sanctions pouvant aller jusqu'à 5 000€ par annonce.



Pour plus d'informations, retrouvez l'article du Courrier des Maires ici.

16 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now